Gregory Lambert, Hypnothérapie Yverdon
Hypnose et Hypnothérapie, EFT, EMDR à Yverdon-les-Bains
Gregory Lambert, Hypnothérapie Yverdon
Hypnose et Hypnothérapie, EFT, EMDR à Yverdon-les-Bains

Les origines du stress


Comprendre les origines du stress.

Pour donne suite à un article paru sur ce blog il y a près de un an, je me permets de revenir vers vous avec quelques nouvelles clés concernant le stress et son utilité.

Aujourd’hui le stress est la fonction à abattre pour certains et pourtant, le stress nous à permis d’atteindre ce stade de l’évolution en nous permettant de survivre. A l’origine, il avait une forme plus simple, ce qu’on traduit par l’expression des 3 F pour Fight, Flight ou Freeze (lutte, fuite et inhibition de l’action).

 

Le modèle "Flight, Freeze, Fight", traduit en français par "Fuir, Se figer, Combattre", décrit les trois réponses primaires face au danger ou au stress chez les humains et les animaux. Ce mécanisme instinctif est une réaction physiologique face à une menace perçue, géré par le système nerveux autonome.

  • Fuir (Flight) : Cette réaction consiste à s'éloigner le plus rapidement possible de la source de danger. C'est une tentative d'évitement, choisie lorsque l'individu évalue que la meilleure option pour sa survie est de s'échapper.

  • Se figer (Freeze) : Face à un danger immédiat et lorsque la fuite ou le combat ne semble pas possible, l'individu peut "se figer" sur place. Cette réaction peut confondre le prédateur ou permettre à l'individu d'évaluer plus précisément la situation avant de choisir entre fuir ou combattre.

  • Combattre (Fight) : Cette réponse intervient lorsque l'individu est contraint d'affronter la menace directement, souvent quand la fuite est impossible ou que le danger est jugé surmontable. Le combat est le dernier recours pour protéger sa vie ou celle d'autrui.

Ces réactions sont des réponses adaptatives qui ont évolué pour augmenter les chances de survie face à des menaces. Dans le contexte moderne, elles peuvent également se manifester dans des situations de stress ou d'anxiété, même en l'absence de danger physique immédiat.

J’aime bien décrire la situation liée à ces reflexes archaïques avec l'explication suivante :

Quand nous étions des hommes préhistoriques, sortant de la grotte, armés de notre courage et/ou notre peur, ainsi que de notre massue et que nous faisions la rencontre avec un mammouth ou je ne sais quel autre animal sauvage, la première idée était bien souvent tiens voila une réserve abondante de nourriture. Dès lors, nous passions dans un stress dit de lutte notre prenant notre courage à deux mains et notre massue une course s’engageait vers cet animal sauvage pour l’assommer. Imaginez un homme seul armé d’un morceau de bois face à un énorme mammouth. Bien souvent la situation tournait fort peu à l’avantage de notre homme de Cro-Magnon. Dès lors, ce stress de lutte se transformait rapidement en stress de fuite, laissant tomber son courage et sa massue pour prendre la poudre d’escampette et fuir le plus rapidement possible. Rattrapé par sa proie et bien souvent acculé, le stress de fuite disparait au profit de stress d’inhibition l’exemple assez parlant est celui des deux opossums dans l’âge de glace simulant être mort pour repousser l’agressé devenu agresseur.

Donc devant un danger, pur être efficace et rapide, le stress simplifiait nos réactions et nos choix entre le combat, la fuite ou l’immobilisation. Ce schéma est toujours bien présent dans tout le règne animal. Prenez l’exemple du chat qui rapporte la souris qu’il a vaillamment chassé dans votre cuisine. Il joue quelque peu avec cette dernière et soudain, elle ne donne plus signe de vie. Dès lors, cette proie n’est plus aussi attirante alors il décide d’aller chasser une autre proie. Mais à peine a-t-il tourné ses pattes que la souris reprend vie comme par enchantement et hop, la voila cachée dans le socle de la cuisine.

Nous avons quelque peu complexifié ce schéma mais, il est toujours présent en situation d’urgence. Pourtant dans la vie moderne que nous menons le situation urgentes sont bien plus nuancées et bien souvent l’urgence vitale moins marquée. Cependant nous avons bien souvent du mal à identifier l’origine de certains stress quand il se manifestent à nous et surtout la manière d’y réagir au mieux.

Avec l’hypnose, vous pouvez apprendre à modifier les tactiques de réaction au stress, pour en tirer le meilleur parti.

 

La thanatose, également connue sous le nom de "mort feinte" ou "playing dead" en anglais, est un comportement adaptatif utilisé par certains animaux comme mécanisme de défense face à une menace. Lorsqu'ils se sentent menacés, ces animaux entrent dans un état qui imite la mort, devenant rigides et cessant tout mouvement, dans le but de dissuader les prédateurs de les attaquer, en exploitant leur préférence pour les proies vivantes.

Un exemple classique de thanatose est l'opossum, souvent appelé "jouer à l'opossum" en référence à cette stratégie. Lorsqu'il est confronté à un danger, l'opossum tombe dans un état de léthargie contrôlée, ouvrant la bouche, bavant, et émettant une odeur de décomposition pour renforcer l'illusion d'être mort. Cette réaction peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, permettant souvent à l'opossum d'éviter d'être mangé par des prédateurs qui perdent de l'intérêt pour ce qui semble être un cadavre.


Articles similaires

Derniers articles

S'appaiser et retrouver le calme

Hypnose et thérapie pour l'anxiété

Traverser les épreuves de la vie avec l'hypnose

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.